Le campagnol commun, Microtus arvalis

Classification

Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Rodentia (Rodentien)
Famille : Muridae (Muridé)
Genre : Microtus (Campagnol)
Espèce : Microtus arvalis
Nom commun : Campagnol commun

Description du campagnol

Le campagnol des champs, Microtus arvalis, est un mammifère rongeur de la famille des Muridés.

Sa longueur totale, tête plus corps, est de 8 à 12 cm. La queue mesure 2,5 à 4 cm, soit environ 1/3 de la longueur totale du campagnol. Son poids varie de 30 à 40g.

Le pelage du campagnol des champs est brun-gris sur le dos et gris à gris blanchâtre au niveau de l’abdomen, sans limite nette. Le pelage est lisse.
La tête est volumineuse et arrondie. La queue est un peu plus foncée dessus que dessous. L’intérieur des oreilles est presque totalement dénué de poils.
On distingue de façon générale les campagnols des autres muridés par leur allure plus trapue, leur queue courte, des yeux et des oreilles peu proéminents.
Dimorphisme sexuel : les deux sexes possèdent des glandes à odeur plantaires et anales.

La patte postérieure possède cinq doigts pourvus de griffes. Les deux doigts externes sont courts et situés nettement en retrait par rapport aux autres. Les trois doigts médians sont longs et fins. Comme chez les autres rongeurs, les pattes antérieures sont beaucoup plus petites que les postérieures.

Cette différence de taille entre les pattes antérieures et les pattes postérieures est généralement visible sur les empreintes, mais elle n’est pas aussi évidente que chez les rats, souris et mulots. Les campagnols se déplacent le plus souvent en marchant, mais quelques espèces bondissent souvent.

Habitat et distribution de Microtus arvalis

Très répandu en France et en Europe, le campagnol vit sous terre et creuse des galeries très ramifiées, pourvues de nombreuses issues reliées entre elles par des coulées bien visibles dans l’herbe. Il affectionne les champs et les prairies à végétation rase, les digues et les talus enherbés, les champs de luzerne, mais on le trouve également dans les forêts clairsemées et aux abords des habitations en hiver (granges). De manière générale, il évitera les prairies très humides et les grandes herbes. On le rencontre également en montagne à de haute altitude (jusqu’à 2000m).

Reproduction

La saison de reproduction varie en fonction de la latitude. Elle a lieu en général entre mars et octobre, mais peut avoir lieu en hiver si les conditions sont favorables (températures, quantité de nourriture disponible). La maturité sexuelle est atteinte au bout de 30 jours pour les mâles, mais des femelles de seulement 11 à 13 jours peuvent être gestantes. La gestation dure de 19 à 21 jours. On peut compter chaque année 3 à 4 portées de 8 petits (2 à 12), qui seront sevrés au bout de 20 jours. Les nids peuvent se trouver jusqu’à 50cm sous terre. Ils sont faits d’herbes et de tiges soit dans les galeries, soit, plus rarement, à la surface. Les galeries s’étendent jusqu’à 6 m du nid.

Mode de vie de ce petit rongeur

Le campagnol vit en couple. En été, les couples défendent un territoire. Ce comportement est moins marqué en hiver.
Le campagnol des champs est diurne et nocturne, surtout en été. Il alterne des périodes d’activité et de repos toutes les 3 heures environ. Il grimpe facilement dans les buissons et les arbres. C’est également une espèce qui nage bien, et qui se dresse souvent sur ses pattes postérieures.
Il émet de petits cris aigus, parfois de détresse, pour communiquer.
Ce petit rongeur est avant tout herbivore. Il mange environ 2 fois son poids en végétaux chaque jour. Son régime est essentiellement composé d’herbes, de luzerne, de céréales, de racines, de bulbes, et parfois d’insectes.

Prédation et statut de protection de Microtus arvalis

Les principaux prédateurs du campagnol sont la buse, le faucon crécerelle, le renard, le busard cendré, la chouette effraie, l’hermine, et la belette.
Le campagnol des champs est susceptible de pulluler, principalement dans les sols argilo-calcaires. En période de pullulation (tous les 3 à 5 ans dans certaines régions), la densité des populations peut atteindre plus de 1000 individus par hectare. En période de dépression les populations peuvent tomber à seulement 10 individus par hectare.
Le campagnol ne bénéficie d’aucun statut de protection en France.

Fiche réalisée par Céline (forum).

Un commentaire “Le campagnol commun, Microtus arvalis

  1. anton :

    j’ai une évaluation de SVT est la question est: pourquoi le campagnol des champs est herbivore?
    pouvez vous m’aidez SVP

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérez une photo dans le commentaire : Ici