Vous êtes ici : Vous êtes sur le site des animaux sauvages de France. » Fiches » Le lapin de garenne, Oryctolagus cuniculus

Le lapin de garenne, Oryctolagus cuniculus

C’est sûrement un des mammifères les plus observés dans la nature. On le croise fréquemment sur le bord des routes ou dans des champs. Assez craintif, il fuit la présence de l’homme. Il est bon de préciser que le lapin de garenne est la souche du lapin domestique que l’on retrouve dans les clapiers. Avec le croisement de plusieurs espèces dont le lapin de garenne, des scientifiques ont créé le lapin nain. Le lapin fait partie de la famille des rongeurs alors qu’il ne leur ressemble pas vraiment car la mâchoire inférieure des rongeurs se déplace d’avant en arrière et non latéralement. Celle des lapins fait des mouvements circulaires.

Dans le milieu naturel, le lapin de garenne est appelé par différents noms comme « le lapin sauvage », « le lapin européen » ou encore « le lapin des bois ».

Nous allons vous présenter en détail cette espèce dans différentes parties :

La description du lapin de garenne Sa distribution et son habitatLe mode de vie des lapins La protection deOryctolagus cuniculusLes photos de lapins Les vidéos sur le lapin de garenne

Lapin

Classification

Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Lagomorpha (Lagomorphe)
Famille : Leporidae (Léporidé)
Genre : Oryctolagus (Lapin)
Espèce : Oryctolagus cuniculus
Nom commun : Lapin de garenne

Description du lapin de garenne

C’est un mammifère de taille moyenne de 30 à 50 cm de longueur pour un poids oscillant entre 1 et 2,5 kg et qui ne présente pas de dimorphisme sexuel extériorisé. Il est donc petit, assez trapus et a des oreilles aussi longues que la tête et légèrement noires au niveau des pointes sur la partie supérieure. La couleur de sa douce fourrure varie du gris au brun avec la partie ventrale du corps grise ou blanche. Généralement ils ont une tache légèrement rousse au niveau de la nuque. On note la présence d’une petite queue touffue n’excédant pas 6 à 7 cm de long.

Il possède 28 dents dont 16 sur la mâchoire supérieure et 12 sur la mâchoire inférieure. Il est important de savoir que les dents poussent continuellement et le lapin doit ronger pour les user.

Image du lapin de garennePhotographie d'un lapin de garenneTimbre d'un petit lapin de garenne

Empreinte du lapinLe lapin de garenne possède 5 doigts munis de courtes griffes sur la patte antérieure (le 5ème doigt est très court) et 4 doigts munis de griffes sur les pattes postérieures. L’empreinte laissée sur le sol est de forme pointue et mesure environ 4 cm de long pour 2,5 cm de large pour la patte postérieure, alors que la patte antérieure est plus petite avec 3 cm de long pour 2 à 2,5 cm de large.

Le lapin se déplace par bonds plus ou moins longs.  Il s’aide de ses pattes arrières pour sauter puis pose d’abord une première patte avant, la seconde plus loin et enfin il repose les deux arrières en même temps (schéma ci-contre).

Distribution et habitat

Il est présent en Europe, au nord de l’Afrique et a été introduit en Australie dans les années 1850 et aujourd’hui on le retrouve en très grande quantité sur le continent Australien. Les traces les plus anciennes du lapin de garenne que l’on a retrouvées, prouvent qu’il est originaire de la péninsule ibérique.

Cet animal apprécie tout type de biotope comme les forêts épaisses, les immenses prairies, les dunes de sable sur la plage, les garrigues, les clairières, les bosquets, la Camargue, les landes… On retrouve même sa présence jusqu’à 1500 m d’altitude.

Il creuse son terrier de préférence sur un talus à l’abri de l’humidité et son ouverture mesure entre 15 et 40 cm. Il peut être relié à plusieurs autres terriers et le réseau de galeries qui se forme s’appelle une garenne d’où son nom « Lapin de garenne ». Le lapin s’adapte très bien au monde moderne et il n’est pas rare de voir des terriers dans les parcs botaniques au cœur des villes.

Lapin de garenneLapin

Mode de vie du lapin

Lapin de garenneContrairement à son cousin le lièvre, le lapin de garenne a tendance à vivre en colonies ou seulement en couple. Au sein des communautés on remarque une forte hiérarchie avec la présence d’une femelle et d’un mâle dominant. Plutôt nocturne, on peut éventuellement le rencontrer à l’aube ou au crépuscule mais son habileté fait qu’il fuit tel un sprinter quand il se sent repéré.
Il passe la majorité de son temps à s’alimenter et à dormir. Son régime alimentaire est composé d’herbes, d’écorces, de racines, de bourgeons, de ronces, de fleurs, de bulbes, de céréales, de carottes, de salades… mais aussi de ses excréments. En effet le lapin digère ses aliments en deux fois, c’est ce que l’on appelle la caecotrophie.

Les lapins se reproduisent 4 à 8 fois par an. Les lapines font des portées allant de 3 à 6 lapereaux après une période de gestation de 30 jours. A leur naissance les petits lapins sont nus, aveugles, sourds et incapables de se déplacer. La femelle aménage un nid à l’intérieur du terrier composé d’herbes et de poils. Le taux de survie chaque année est en moyenne de 50 % pour les adultes et seulement de 20 % pour les lapereaux.

L’espérance de vie d’un lapin est de 9 ans en milieu naturel et la maturité sexuelle est atteinte entre 5 et 8 mois.
On note que c’est un animal très territorial. Son domaine vital s’étend entre 500 m² et 5 hectares.

Protection et prédation

Le virus de la myxomatose a été introduit volontairement en France dès 1952 par le Professeur Armand-Delille afin d’éradiquer la colonie de lapin qui pullule dans son domaine. 59 ans après, la myxomatose est toujours présente !

Même si l’on constate une baisse des populations au cours de ces dernières années, le lapin est malgré tout considéré comme nuisible dans certaines régions. L’homme est son principal prédateur avec un prélèvement annuel de 3 500 000 lapins. Enfin le renard roux, le loup gris, le putois, la fouine, la martre ou encore le blaireau et des oiseaux commes les hérons et les rapaces font partie des nombreux prédateurs du lapin de garenne.

13 commentaires “Le lapin de garenne, Oryctolagus cuniculus

  1. sarah du 94 :

    j aime bien ,je trouve que sa donne beaucoup d info et je vais peut être avoir un 20/20 grâce a ce site

  2. sarah du 94 :

    cool j ai eu un 20/20

  3. Van de Weerdt Henri :

    Attention, le lapin de garenne et les autres lapins, ne font pas partie de la famille des rongeurs (malgré le fait qu`ils rongent), mais bien des lagomorphes (voir le dictionnaire Larousse)et leurs dents s’usent aussi entre elles. Un Juge Lapin.

  4. Vanessa :

    vous avez tous ecrit se qu’il y avait ??? moi cest pour un exposer j’espere que sa va m’aider 🙂 merci a selui qui a crée se site 🙂

  5. anonyme :

    Merci ca m’aide beacoup pour mon projet j’espère que je vais avoir un A- au moins

  6. smiley :

    ce site est tres bien je trouve car comme sa je peu avoir des renseignement sur les lapins de Garenne car j en ai un =p

  7. cuzin arnaud :

    j ai récuperé 2 lapins de garenne d’ environ 4 mois, quelq’un peut-il m’aider à savoir comment proceder avec ?

  8. Santiago Torres :

    J’aime bien ce site!! J’espere avoir un 60/60 😉 merci beaucoup je vais ajouter ce site dans mes favoris!

  9. Autant :

    Bonjour,
    S’il vous plait les maladies des lapins sont-elles contagieuses pour les humains ? Merci.

  10. saber :

    ce site est trop bien il est mieux qu’un documentaire télé

  11. Eding :

    comment le lapin se deplace t il (change t il de forme au cours de sa vie pourriez vous m’indiquer ses modes de deplacement de chaques formes)?????? mrc de me repondre au plus vite svp…

  12. Pichunours :

    Ce site est fort sympathique, par contre le lapin ne fait pas partie de la famille des rongeurs mais des lagomorphes comme vous l’avez noté dans la classification.
    La différence est que les rongeurs ont 2 incisives supérieures et inférieurs alors que les lagomorphes ont 4 incisives supérieures et 2 inférieures.
    En espérant avoir pu vous aider à améliorer ce site 🙂

  13. marhuenda :

    Bravo, c’est tout à fait ça. J’ai élevé un lapereau d’un mois au biberon (lait pour chaton). Vécu 6 ans libre dans un grand jardin exempt de tout produit et plein d’herbes dites à tort “mauvaises”. Heureux…j’espère!

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici