Vous êtes ici : Vous êtes sur le site des animaux sauvages de France. » Mammalia » Artiodactyla » Le phacochère, Phacochoerus africanus

Le phacochère, Phacochoerus africanus

Le phacochère d'afrique

Le phacochère est un animal bien connu en Afrique, qui fait partie de la famille des porcs sauvages et qui est donc un cousin éloigné de notre sanglier européen mais avec un aspect physique assez particulier car beaucoup d’auteurs le caractérisent comme un animal inesthétique.

Classification

Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Artiodactyla (Artiodactyle)
Famille : Suidae (Suidé)
Genre : Phacochoerus (Phacochère)
Espèce : Phacochoerus africanus
Nom commun : Phacochère

Description du phacochère

Le phacochère commun adulte pèse de 50 à 150 kg avec un poids moyen de 75 kg pour les femelles et de 120 kg pour les mâles. Les mâles sont ainsi plus lourds que les femelles mais également plus grands avec une hauteur au garrot de 85 cm pour les mâles et 70 cm pour les femelles. Le phacochère mesure jusqu’à 1,5 m de longueur et possède également une queue d’environ 40 cm.

Il est muni de 4 défenses dont deux supérieures pouvant mesurer 60 cm pour les mâles et 25 cm pour les femelles. La base du museau est très élargie par les racines des canines. Le phacochère a trois verrues faciales qui sont infraoculaires, préorbitaires et mandibulaires. Les infraoculaires mesurent au maximum 15 cm, les préorbitaires sont moins développées chez les femelles et les mandibulaires qui sont recouvertes de poils blancs.

Le phacochère possède une tête allongée avec une longue crinière qui descend de la colonne vertébrale jusqu’au milieu du dos. Son corps est clairsemé de poils blancs mais son pelage général est brun-jaune à brun foncé. Le pelage des jeunes est gris à partir de la première semaine.

Le phacochère en afriqueHarde phacochères

Le phacochère possède 34 dents dont 16 sur la partie supérieure de la mâchoire et 18 sur la partie inférieure. Avec le temps il va perdre prés de la moitié de ses dents pour se retrouver avec 16 dents.

Les sous-espèces de Phacochoerus africanus

Cochon sauvage afriquePhacochoerus africanus africanus décrit par Gmelin en 1788. Son aire de répartition est composée du Burkina Faso, de la Côte-d’Ivoire, de la République démocratique du Congo, de l’Ethiopie, du Ghana, de la Guinée-Bissau, du Tchad, de la Mauritanie, du Nigeria, du Sénégal et du Soudan.

Phacochoerus africanus aeliani décrit par Cretzschmar en 1828. On le retrouve en Erythrée, en Ethiopie, à Djibouti et en Somalie.

Phacochoerus africanus massaicus décrit par Lönnberg en 1908. Ce phacochère vit au Kenya et en Tanzanie.

Phacochoerus africanus sundevallii décrit également par Lönnberg en 1908. Il se retrouve au Botswana, en Namibie, en Afrique du Sud et au Zimbabwe.




Habitat du Phacochère

Le phacochère fréquente les espaces herbeux qui peuvent être avec ou sans arbres et également les savanes arides. Cependant on ne le retrouve pas dans les déserts ni les forêts tropicales. Il a été observé jusqu’à 3000 m d’altitude prés du Kilimandjaro mais aussi le long des côtes.

Il préfère les habitats comprenant des zones où il pourra se souiller et s’abreuver. On notera également que son habitat dépend aussi de l’activité humaine car le phacochère fuit la présence de l’homme.

Un phacochère

Mode de vie de ce cochon sauvage africain

Le phacochère est un mammifère qui vit en groupes familiaux que l’on appelle des hardes. Une harde est composée de femelles et de leurs petits et peut atteindre une vingtaine d’individus. Les mâles se dispersent à l’âge de deux ans et comme les sangliers, ils deviennent solitaires ou vivent dans des groupes uniquement composés de mâles.

Ils sont principalement diurnes et ont la particularité de se réfugier dans des terriers durant la nuit où ils se blottissent les uns contre les autres pour lutter contre le froid des nuits. Ils occupent ainsi des terriers de fourmiliers africains (Orycteropus afer). En journée, ils se roulent dans la boue afin de se protéger des fortes températures mais également pour enlever les parasites.

Du matin au soir, le phacochère se déplace pour rechercher sa nourriture. Son régime alimentaire est composé d’herbes, de fruits, d’écorces tendres, de racines, de bulbes et parfois même de charognes. Il utilise son museau et ses défenses pour creuser et déterrer les rhizomes, bulbes et tubercules.

Les phacochères ont une mauvaise vue mais ils ont un odorat et une ouïe très développés. En cas de danger, le phacochère à la particularité de courir avec la queue dressée afin de prévenir ses congénères. Il peut éventuellement grogner, claquer des dents ou souffler fortement quand il est énervé.

La période de reproduction est très variable en fonction des régions d’Afrique mais généralement elle coïncide plutôt avec la saison des pluies. Les phacochères sont sexuellement mâtures à partir de 17 mois pour les mâles et les femelles. La gestation dure en moyenne 171 jours au terme desquels elle va donner naissance à une portée de 2 à 8 marcassins de 660 gr chacun. On remarque qu’une femelle possède 4 mamelles. Les petits seront sevrés au bout de 21 semaines mais passeront les 5 premières semaines dans le terrier.

L’espérance de vie d’un phacochère en milieu naturel est estimée entre 15 et 18 ans.




Protection et prédation

Le phacochère n’est pas protégé malgré une forte régression des populations qui est majoritairement liée à l’activité humaine (chasse, urbanisation…). Dans le milieu naturel, le principal prédateur du phacochère est le lion qui peut facilement tuer un adulte. Les léopards et guépards chassent plus difficilement les phacochères adultes car ils peuvent imposer des blessures avec leurs défenses.

3 commentaires “Le phacochère, Phacochoerus africanus

  1. lia :

    Super génial! Hakuna Matata!

  2. Silvio :

    Suuuuuuuuuuuuper Cool !!!!!!!!! Sa aide vraiment(enfaite x500 de vraiment)

  3. Antonio :

    J’ai eu la meilleur note de ma classe !!! Merci cheloniophilie.com

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici