Le daim, Dama dama

Le daim est un animal curieux que l’on ne retrouve presque plus à l’état sauvage à l’exception de certains coins du nord-est de la France. D’autres rares individus ont également été observés dans des forêts du reste de la France mais il s’agit généralement d’animaux échappés de parcs et réserves naturels et qui se reproduisent avec succès.

Il fait partie de la famille des cervidés et on considère qu’il est morphologiquement à mi chemin entre le cerf et le chevreuil.

Le mâle s’appelle le daim, la femelle la daine et son petit est le faon.

Nous allons vous présenter cette espèce dans différentes parties :

La description du daim Sa distribution et son habitatLe mode de vie des daims La protection de Dama dama Les photos de daims Les vidéos sur le daim européen

Daim européenClassification

Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Artiodactyla (Artiodactyle
Famille : Cervidae (Cervidé)
Genre : Dama (Daim)
Espèce : Dama dama
Nom commun : Daim

Description du daim européen

C’est un mammifère de taille moyenne mesurant entre 140 et 160 cm de long pour une hauteur au garrot  d’environ 90 cm. On note que le mâle est légèrement plus gros que la femelle de plus ou moins 20 kg. Il a une petite queue allant de 15 à 20 cm de long. Le mâle adulte a deux grands bois « palmés » contrairement à ceux du cerf qui sont pointus. Il a de grands yeux de couleur brun foncé, et une pupille allongée horizontalement.

La couleur de son pelage varie en fonction de son âge, de la saison et du biotope. En été, sa robe est généralement de couleur roux-fauve avec des taches blanches, à l’exception de sa croupe et de son ventre qui sont généralement blancs ou beiges. L’hiver, il prend une teinte plus foncée (généralement brun foncé) et son ventre ainsi que la partie inférieure de sa queue deviennent gris. Le dessus de sa queue (été comme hiver) est noir. Le faon est généralement d’un roux plus vif que les adultes.

DaimsDama dama

Le daim possède 34 dents dont 14 sur la partie supérieure de la mâchoire et 20 sur la partie inférieure.

Image d'un daimPhoto d'un daimTimbre du daim

Empreinte du daimLes empreintes du daim ressemblent fortement à celles du cerf élaphe, à la seule différence qu’elles sont plus allongées et plus petites.  La trace de la daine (femelle) mesure en moyenne 5 à 7 cm de long pour 3.5 cm de large et celle des mâles est plus grosse avec 8 cm de long pour 5 cm de large. La longueur du pas du daim adulte est d’environ 70 à 90 cm au pas.

Les excréments du daim sont appelés des “fumées”. Ils ont une forme cylindrique et mesurent 10 à 15 mm de long pour 10 mm de large.




Habitat et distribution de Dama dama

Comme nous l’avons cité dans l’introduction, le daim est un animal qui vit beaucoup dans les zones naturelles protégées et les parcs animaliers. Il est souvent partiellement domestiqué. Il préfère les forêts claires de feuillus, les prairies et même les abords des marais.

Carte daim

En 1. Endémique
En 2. Probablement endémique
En 3. Introductions humaines anciennes
En 4. Introductions humaines récentes (depuis 1900)

Mode de vie du daim européen

C’est un animal qui peut tout autant être diurne que nocturne seulement on note deux pics d’activité, à l’aube et au crépuscule. Les mâles sont souvent solitaires alors que les femelles et leurs faons vivent en troupeau que l’on appelle des hardes.

Le daim est principalement herbivore, son régime alimentaire est constitué d’herbes, de bourgeons, de feuilles, de pousses, de racines et pendant l’automne, il ne dédaigne pas les graines et les glands.

DaimLa saison des accouplements se déroule pendant l’automne juste après le marquage du territoire par le mâle. Durant cette période le mâle va grogner pour alerter les femelles de sa présence et il peut également se livrer à des combats contre des mâles rivaux. Comme pour le cerf élaphe, le daim est polygame et l’intérêt pour les mâles est d’avoir le plus grand harem possible. La gestation dure 8 mois puis entre juin et juillet, la daine va donner naissance à 1 ou 2 faons actifs au bout de seulement quelques jours.

L’espérance de vie des daims est estimée à 20 ans dans sa zone d’origine au sud-est de l’Europe. En France elle serait plutôt de 10 à 15 ans. La maturité sexuelle est atteinte vers 2 ans pour les femelles et seulement 3 ans pour les mâles.

Le bois des cervidés

Les mâles ont des bois qui commencent à pousser à partir de 6 mois. Un cycle annuel va ainsi s’effectuer chaque année. Les bois vont pousser vers le mois de juin avec une fine couche de velours qui les englobe. Les mâles vont se frotter les bois contre les arbres courant août et septembre pour être prêts pour la période du rut. Les bois tomberont pendant le mois de mai.

Plus les mâles sont vieux et plus les bois sont importants.




Protection et prédation du daim

Il n’a pas de statut particulier. L’IUCN le classe comme préoccupation mineure. En France, il est considéré comme du gibier et peut éventuellement être chassé.
L’homme élève le daim pour sa chaire et son cuir. Il n’a pas beaucoup d’autres prédateurs quand il est adulte hormis le loup gris. Le renard roux peut éventuellement s’attaquer à un faon si il en a l’occasion.

10 commentaires “Le daim, Dama dama

  1. R. LeLoup :

    Vous commencez par écrire: “Le daim est un animal curieux que l’on ne retrouve presque plus à l’état sauvage”
    et vous finissez par: “En France, il est considéré comme du gibier et peut éventuellement être chassé.”
    Cela signifie-t-il que les chasseurs peuvent exterminer les derniers daims vivants à l’état sauvage??
    PS: merci pour ce site sympathique

  2. Cheloniophilie :

    La chasse du daim est strictement réglementée! Il ne s’agit pas d’une extermination mais de prélèvements de certains spécimens.

  3. Claudia :

    Bonjour !
    Pourriez-vous me dire où je pourrais acheter, pour élevage d’agrément, les dama dama ? je suis dans le Languedoc-Roussillon et apparemment, c’est le seul, dans la famille des cervidés, qui ne nécessite pas l’obtetnion d’un agrément DDTM (car auquel cas, ce n’est qu’un seul que je pourrais détenir – alors que ces animaux doivent être au minimum en couple pour s’épanouir).
    Merci pour votre réponse

  4. Cheloniophilie :

    N’hésitez pas à vous rapprocher de la DSV (Direction des Services Vétérinaires) de votre département.

  5. cissé bruno :

    bonjour,
    nous avons des daims à titre d’agrément,ils sont déclarés à la D S V .
    j’ai un numéro d’agrément et ils sont bouclés au meme titre que des bovins.
    cdt

  6. Havegeer anne :

    Bonjour, mon beau-frère, cultivateur nous a ,il y a 15 jours montré une jeune daine qui avait décidé de s’installer avec ses deux ânes dans son pré. Il nous a fait part du passage de chasseurs qui lui ont dit que cet animal étant un gibier, il devait être abattu : ” il pouvait perturber la faune locale par croisement avec d’autres espèces de cervidés” Refusant cette triste fin pour cette bête qui commençait à se domestiquer, je me suis renseignée, d’abord sur internet, où j’ai appris que l.on pouvait légalement détenir un individu de cette espèce. J’ai téléphone à la DDTM, à la DDPP et vraiment, il fallait être motivée pour avoir les renseignements…Un technicien m’a envoyé le CERFA adéquat que j’ai envoyé à mon beau frère afin qu’il le montre aux chasseurs . Je n’ai pas eu le temps de renvoyer ce Certificat rempli à la DDTM : Le Daim a été abattu depuis la route hier soir à 9 heures30 apparemment par un lieutenant de louveterie, accompagné de chasseurs, sans que le fermier ait été informé et qu’il ait pu montrer le CERFA …Un arrêté de tir a, soi-disant été délivré pour ce Daim,considéré comme errant ( mais il ne l’était plus puisque il avait décidé de rester dans le pré avec les ânes depuis 1 mois!!) Pensez-vous qu’il y ait un vice de procédure dans l’abattage de ce daim? Merci de votre aide.

  7. Philippe Blondeau :

    L’argument selon lequel le daim pouvait se croiser avec d’autres cervidés (à l’état sauvage) est à mon avis un énorme mensonge.

    La chasse est nécessaire pour réguler les cervidés (chevreuils et cerfs) et, par là-même, leur éviter des épisodes de famine ou des épidémies puisqu’ils n’ont plus d’autres prédateurs. C’est le bon sens d’en convenir.

    Cependant, il est correct d’utiliser des arguments loyaux. Ce daim ne faisait aucun mal et ceux qui l’ont abattu ont simplement fait du tort aux chasseurs responsables, dégoûté un peu plus les amis des animaux, et je doute même qu’ils en aient tiré une vraie satisfaction, sinon la gloriole d’avoir abattu un animal dans un champ clos. Quels tireurs! Quels spécialistes! Ils ont montré qu’ils avaient “du pouvoir”. C’est petit, c’est mesquin et stupide.

  8. melilot :

    Bonjour,
    Puis je considérer que dès lors qu’il y a des tâches blanches, il s’agit d’un daim ?
    J’ai reçu une carte postale de Pologne qui présente un animal tacheté, au dos le nom st indiqué en anglais, “deer”, qui renvoie à cerf.
    Voici un lien vers l’animal en question : https://www.postcrossing.com/postcards/PL-1209272
    Merci !

  9. Dumas Jean-François :

    Disons le tout net les chasseurs en question sont de gros c… et c’est le cas pour beaucoup d’entre eux.

  10. ERNST Gérard :

    Bonjour, après une lecture attentive de l’article et des différents commentaires, je voudrais intervenir et préciser qu’en France, vit une population de plus de 400 daims à l’état sauvage en Alsace, dont le noyau se situe entre Sélestat et Colmar. Ces populations font l’objet de suivi de la part de l’ONC, mais également par une association le GERRIS, qui s’intéresse depuis 40 ans à l’Illwald et le daim (un comptage par l’association et l’administration est réalisé chaque année).
    Je vous invente à voir le site de l’association (www.gerris.asso.fr) ou celui de la ville de Sélestat. Ces populations sont issues de (2 hypothèses sont avancées et crédibles): a)animaux qui se seraient échappés d’un élevage ou parc d’agrément; b) animaux dont l’origine viendrait des troupeaux de daims amenés par les romains.

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici