La fouine, Martes foina

Image de la fouine

Classification

Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Carnivora (Carnivore)
Famille : Mustelidae (Mustélidé)
Genre : Martes (Fouine)
Espèce : Martes foina
Nom commun : Fouine

Description de la fouine

La fouine est un petit mustélidé qui mesure entre 66 et 77 cm de longueur (dont queue touffue d’environ 25 cm). Le mâle est plus gros que la femelle, son poids peut atteindre 2,5 kg à l’âge adulte alors que la femelle ne dépasse pas 1,5 kg.

Son pelage est totalement brun à grisâtre à l’exception d’une tache blanche se situant au niveau de la gorge que l’on nomme la bourre. La bourre de la fouine est souvent divisée en deux parties qui atteignent le haut des pattes antérieures. Sa fourrure est composée de longs poils et ses pieds sont non velus. On la distingue de la martre des pins également par ses oreilles qui sont plus petites (mesurent environ 4 cm) et par son museau qui est un peu plus court et large et qui comporte à son extrémité une truffe rose (truffe noir pour la martre).

La fouine possède 38 dents dont 18 sur la partie supérieure de la mâchoire et 20 sur la partie inférieure.

timbre sur la fouineTimbre de la fouine

Chaque patte possède 5 doigts munis de petites griffes non rétractiles. Les empreintes laissées par la fouine ressemblent fortement à celles de la martre des pins (en légèrement plus petites et étroites), 4 doigts sont toujours visibles (le cinquième légèrement ou pas du tout) et les griffes sont bien marquées dans le sol. La taille d’une empreinte est de 3,5 cm de long pour 3,1 cm de large pour les pattes antérieures et de 4 cm de long par 3 cm de large pour les pattes postérieures.

Les laissés de la fouine sont déposés sous forme de tas (comme des toilettes). Ils sont cylindriques et mesurent 5 à 10 cm de long pour un diamètre d’environ 1 cm. Les crottes sont généralement effilées et spiralées.

Habitat et aire de répartition de Martes foina

Le domaine vital de la fouine s’étend de 0,5 à 4 km². Il est en principe plus petit dans les agglomérations qu’elle peut fréquenter. Son habitat est très variable suivant les régions, elle peut vivre en pleine nature dans des forêts de feuillus, les lisières de bois, les coteaux rocailleux, les basses montagnes au dessous de 2300 m et tout autre paysage relativement ouvert, mais elle peut également fréquenter les zones habitées comme les petits villages, voire de grosses agglomérations. La « fouine citadine » gîte dans des tas de paille aménagés dans les constructions humaines, dans les parcs et aussi les jardins.

Distribution de la fouine

Mode de vie de la fouine

La fouine est un petit prédateur solitaire et nocturne. Durant la nuit, les périodes d’activité de la fouine durent une à quatre heures et sont interrompues par des phases de repos. Elle passe son temps à chasser des petits rongeurs comme des souris, des rats ou des écureuils mais également des petits oiseaux et éventuellement leurs œufs. Mais la fouine n’est pas uniquement carnivore, elle a un comportement de type opportuniste et peut s’alimenter de fruits, de charognes comme de déchets laissés par les humains. On note qu’elle est capable de faire quelques réserves de nourriture non loin de son nid en cas d’hiver trop rigoureux.

Il est arrivé de voir des fouines chasser ensemble dans des agglomérations, mais en milieu naturel elles sont totalement solitaires. Leur mode de communication est très semblable à celui de la martre des pins, il se traduit par des chuintements.

Fouine dans la natureUne fouine

La période d’accouplement se déroule de juin à août. Les femelles mettront bas au printemps grâce au principe de l’implantation différée qui est d’environ 250 jours pour la fouine. La véritable gestation de la femelle est de 56 jours, au terme desquels elle va donner naissance à une portée de 3 à 4 petits (femelle ayant 4 tétines). A leur naissance, les petits sont aveugles et totalement dépendants de leur mère. Le sevrage va durer 8 semaines et après ils accompagneront leur mère pendant 2 à 4 semaines dans tous ses déplacements. La maturité sexuelle sera atteinte à l’âge de 1 ou 2 ans.

L’espérance de vie de la fouine est d’approximativement 12 ans.

La fouine

Prédation et protection

La fouine tend à augmenter ses effectifs de façon spectaculaire depuis plusieurs dizaines d’années. Comme le rat, c’est un animal qui a une capacité d’adaptation aux activités et à la présence de l’homme. Même si elle est victime de la pollution ou encore de la circulation routière, elle gagne nos villes et s’installe dans les parcs et jardins.

En milieu naturel ses prédateurs sont le renard, le blaireau et le hibou grand-duc

26 commentaires “La fouine, Martes foina

  1. chaumier :

    Malheureusement il semble que la fouine élise domicile dans les rampant des combles aménagés … et ca fait du rafus la nuit …
    qq1 a-t-il une astuce pour les éloigner ?

  2. Rose Lyne :

    Bon article bien documenté, je rajoute, que les fouines sur notre toit apprécient les morceaux de pomme!

    Rose Lyne

  3. GUERIN FRANCIS :

    Pour être certain qu’il s’agit d’une fouine dans votre jardin, mettre du vieux pain le soir et un oeuf entier (cru) sur votre pelouse. Et curieusement le lendemain matin vous n’aurez plus rien, sauf les « Laissés » qui sont d’ailleurs très bien détaillés sur le site.
    J’ai eu également un blaireau sur ma pelouse, mais plus de nouvelles de lui depuis 1 an!!!!

  4. BART Françoise :

    Une poule de mon voisin s’est installée dans mon jardin, et j’ai retrouvé une poignée de plumes ainsi qu’une grosse partie de ses boyaux, fouine ou putois ?
    Merci pour le renseignements
    F. BART

  5. Cheloniophilie :

    ou chat, ou rat … bref pleins d’animaux sont suceptibles de tuer une poule. Difficile de vous répondre … la fouine est elle coupable?

  6. GOUGEON :

    Je confirme ce que CHAUMIER affirme. Depuis quelque temps la nuit nous entendions dans les combles du bruit voire un chahut important . Aujourd’hui à l’occasion d’une visite dans la sous pente, j’ai découvert une fouine qui venait de rendre « âme » c’est ce qui m’a permis de l’identifier. J’espère désormais ne plus entendre de raffut que cette indésirable faisait, en espérant qu’une autre ne viendra pas prendre la relève .

  7. Brigitte Sylvestre :

    Une poule ne peu la nuit seule dans un jardin échapper à un prédateur, sa disparition est inéluctable,à moins quelle se perche dans un arbre bien en hauteur, et encore, un chat n’ a jamais dévoré une poule,ou alors c’est un lynx et il y aurait des plumes de partout, un rat encore moins, car différence entre joli rat des champs et gros rat des ville. Dans mon poulailler/colombier, j’ ai plein de rongeurs qui viennent manger les graines que personne ne veut,et même les œufs de tourterelles ne sont pas touchés. Par contre le renard si il est tranquille dévorera 1 poule sur place, sinon il l’emmène et la fouine que j’ ai eu dans mon colombier, a tout emmené sans bruit, juste 2 ou 4 plumes par terre. Mais je dirais que c’était une Martre car pas de bavette blanche et la taille d’ un grand chat, prise en photo lors de son passage dans la mangeoire à oiseaux de la nature à travers ma véranda elle ne me voyait pas, et 2 semaines plus tard mes 6 tourterelles y sont passées.

  8. fleury amandine :

    bonjour,
    il y a 2 jours de ça j’ai retrouvé mon paon mâle sans tête ni coup ..
    je ne sais pas si c’est une fouine ou un renard qui est fait sa sachant que ma maison est entouré de riviere..

  9. Guezzou :

    Une fouine à laisser ses petits et maintenant ils logent dans l’école. comment faire pou s’en débarasser

  10. Lenclu Francis :

    Sommes victimes aussi de ces intrus, plus possible de dormir dans la chambre tellement elles font du raffut dans les combles inaccessibles malheureusement, le plafond tremble, on dirait une bande de chiens ou chats qui jouent ensemble a saute mouton.
    Ne pensez meme pas essayer de vous en débarrasser vous meme, appelez le service de dératisation sans trainer !

  11. brunet :

    J’ai une fouine dans mon grenier depuis longtemps, je vaporise
    tous les soirs sous le toit ou je remarque la laine de verre
    arrachée, de l’eau de cologne. celà la chasse tant que j’en
    mets, si j’oublie elle revient. J’envoie aussi dans le grenier
    des boules de naphtaline.
    bon courage à ceux qui connaissent ce phénomène
    A.M

  12. Anick :

    J’ai une fouine dans mes combles . Je l’ai vue hier soir alors que j’étais dans ma véranda . Elle rentre sous le toit en montant sur le toit de la véranda . Il n’y a aucun trou visible que je pourrais boucher. Si quelqu’un pouvait me donner la solution pour l’éloigner sans que je sois obligée de retirer mes tuiles j’en serait ravie.

  13. lizoret laurence :

    Mon chat vient de tuer une fouine, qui avait du élire domicile dans un tas de branche au fond de mon jardin, car depuis plusieurs jours j’avais des tas de petites crottes jusqu’à ma maison, je me demandais ce que c’était.. et tout à l’heure, la pauvre fouine a fini dans la gueule du chat.. c’est la loi dela nature mais ça fait mal au coeur, elle était vraiment belle..

  14. Balay :

    Le cri de la fouine est-il semblable à à un sifflement (comme du vent dans des menuiseries aluminium ????) durant 1 à à 3 secondes et espacé de quelques minutes voir minutes ou heures
    Je perçois ces sifflements plutôt l’après midi jusque vers 22h environ
    J’ai cru voir une fouine traversant mon jardin en septembre vers 15h
    Je n’entends ces cris que dans ma maison, dont les toits ont été totalement refaits il y a 6ans
    Pour le moment je n’entends pas de chahuts dans ma toiture la nuit
    Merci de me dire si ces perceptions peuvent identifier la présence d’une fouine????? d’après les descriptions l’activité des fouines ne serait que nocturne

  15. Alan :

    Très bonne fiche! Heureux de ne pas être le seul à être intéressé par elles.. malgré le fait qu’on les déclare comme nuisibles à tors. Je veux me battre contre cette appellation tout en leur venant en aide de maniere la plus directe possible. Si j’avais les accords mon refuge serait déjà monté mais les administrations sont toujours la pour mettre des bâtons dans les roues.. j’en ai déjà eu une tombée du nid pendant la rénovation d’un toit et j’en suis tombé amoureux. Je me battrai donc pour elles quoi qu’il en soit. Mon but serait un centre de conservation de la faune en faisant de la sensibilisation par l’information auprès de tous ceux qui désireraient y voir de plus près. Car malgré le fait qu’elles soient partout, on ne les voit jamais et peut de gens pourraient affirmer connaître les fouine… Toutes mains tendues seront plus que bienvenues. Merci!

  16. selard Chantal :

    depuis plus d’un mois les œufs sont mangés, je retrouve juste la coquille dans le nid ouverte en bout
    j’ai cru à une pie, j’ai fermé toutes les ouvertures. hier je suis allée fermer la porte du poulailler vers 17 h il faisait déjà nuit, un animal en est sorti apparence chat lapin etc…et l’œuf était avalé de la même façon
    je pense à une fouine mais les poules ne sont pas attaquées ?
    le poulailler est une grande pièce clôturé avec une petite chambre que je ferme la nuit, le jour je les laisse quelques heures dans le terrain avec la porte ouverte pour qu’elles puissent rentrer et sortir quand elles veulent

  17. arnal jacques :

    Intrigué par un « rafut » (deux individus en cabrioles pendant 15 minutes) sous les combles en décembre 2013, j’ai posté (01 janvier) une camera-piège et une cage de reprise.
    Première vue (01.01.2014 18h 45) : la martre aperçoit la cage et s’en va. Elle revient 15 jours après (même heure), s’approche, hume les bords de la cage (mes empreintes sans doute) hésite, mais résiste aux odeurs des appâts (poulet cuit, pomme, noix, fennes, carotte) et repart dans la même direction (elle fait le tour de son terrain de chasse)
    A l’examen des combles, elle a mis en pièces, un nid-essaim de frelons asiatiques, et un essaim de guêpes accrochés aux fermettes et, sans doute, une chauve souris (bout de doigt-crochet) , laissé ses marques (crottes) et ses empreintes (patte à modeler).
    C’est elle, vraisemblablement, qui a rongé il y a deux ans, des câbles électriques au ras de la dalle béton, s’est payé les friquets nichant sous les tuiles (plus un seul depuis quatre ans…plus de lapin dans les haies.
    Bel animal, mais discret, très adaptatif… Je positionne mon APN en automate.
    L’accès aux combles, se fait par un gratton de l’animal en directissime et sans rappel, sur la façade, utilise un trou pratiqué dans le lambris d’avant-toit par un pic-vert, trou agrandis et arrondi par ses passages.
    J’imagine de poser, contre ces animaux destructifs, un système « répulsif ». Problème = connaît-on ce qui répulse (réellement) ces belles bêtes, et quelle machine ?
    Je reste attentif.

  18. nono :

    il n’y a pas toute les caractéristique de la fouine; comme: milieu et mode de vie; régime alimentaire; prédateur.

  19. Cheloniophilie :

    Votre histoire est très sympa !!! Je ne connais pas de répulsifs pour les fouines. Mis à part un bon chien de garde :-)

  20. Doncq Beatrice :

    Quel animal peut faire un terrier avec des ouvertures de +/- 12cm dans mon jardin de ville entouré d’un mur de 3m? Merci d’une réponse éventuelle.

  21. Cheloniophilie :

    Cela peut effectivement être une fouine en pleine ville maintenant il faut voir si il n’y a pas de champs autour de l’habitation ou à quel distance… c’est assez imprécis pour que je puisse vous répondre avec plus de précision…
    exemple avec des lapins en pleine ville : http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/une-chasse-aux-lapins-en-plein-centre-ville-24-07-2012-2099872.php

  22. catonné geraldine :

    bonjour. ns habitons malakoff et avons un terrier depuis 3 semaines de 12 cm d ouverture environ. le chat était en vacances lors de l apparition du terrier et ce soir gros bruit sur la veranda ! sur le toit etait un animal comme un ecureuil geant de la taille d un chat. a priori une fouine ! que faire ? la laisser ?

  23. Cheloniophilie :

    Bonjour,
    Oui effectivement vous pouvez laisser faire, si c’est une fouine le chat s’occupera de la déloger très rapidement.

  24. barbara/T :

    bonjour,
    J’aimerais savoir – SANS LA TUER !!! – comment déloger une fouine qui c’est installé entre le plafond de l’étage et le plancher du grenier ( toit de chaume ) – est ce possible de l’apprivoiser ? pour voir si c’est bien une fouine, j’ai laissé un œuf au grenier et elle n’y a pas touché – mais peut être n’etait il pas assez frais ! – la nuisnce se trouve danss le fait qu’elle pisse toujours au meme endroit ( comme un chat ) ce qui fait une grosse tache au plafond – j’aimerais qu’elle reste au grenier avec une litiére sans passer entre les solives du plafond … mais son rafus ne me dérange pas , c’est rigolo les java de fouines ! pas plus pas moins que les chatons du printemps !
    tous les avis sont les bienvenus je ne désire pas la tuer, et le chaumier qui en trouve souvent dans les tois qu’il répare m’a aidé a laisser une trou pour son passage qui ne nuise pas a ma maison mais le reboucher ne ferait que repousser le probleme, elle en referai un autre dans la semaine ! j’aime l’idée de préserver le diversité dans cette région ou les chasseurs tuent tout ce qui bouge ! mais comment faire ?

  25. anne :

    le meilleur moyen de se débarrasser de fouines est d’injecter sur votre dalle en béton :
    une couche de flocons d’OUATE de CELLULOSE (effectué par des professionnels) ce qui
    isolera efficacement votre grenier et fera fuir les fouines / surtout pas de laine
    de verre ou de roche – bon courage -

  26. Robert B :

    bonjour,
    En Avril 2013,une entreprise est venue renforcer l’isolation des combles de notre habitation (toiture 2 pentes en eternit (sous-tuiles) .Produit proposé par l’entreprise « isolène 4″ qui est de la laine de verre à souffler.Le procedé de pose est ideal pour remplir les endroits inaccessibles sur une hauteur de 30cm.
    Un an aprés un contrôleur de l’entreprise vient verifier la bonne tenue de l’isolation et recueillir notre avis.L’ouverture de la trappe des combles nous laisse sans voix : le chantier des combles est semblable aux tranchées de 14/18 à peu prés dans toutes les directions visibles.La laine fait apparaître des coulées avec tassement du produit (devenu inoperant) et le secteur de la trappe,qui du fait de la chaleur,devait être le « lieu de residence » la « carte de visite » sous forme de crottes qui font penser à la lecture du site à des fouines ou martres.
    Evidemment la laine a etouffé le bruit des cavalcades.L’accés de la toiture est impossible par l’ascension des murs trop lisses et la seule possibilité est le saut depuis une branche de cedre proche de la toiture (ce qui me faisait pencher pour un ecureuil).
    2 choses contradictoires :les crottes sont remplies de cosses de graines non identifiées,de jusqu’à 1,5cm de longueur (pourquoi si carnassier)
    il y a quelques années j’y avais trouvé un cadavre de herisson plein d’asticots,et là formellement,il n’avait pas pu parvenir seul à cet endroit.
    Merci de vos idées,ce roman se passe dans un quartier arboré de ville cotière du 83.J’ai tiré des photos des « tranchée » et des crottes et c’est un veterinaire passionné qui a suggeré fouine ou martre.
    Que pensez-vous du repulseur à ultrasons
    Dernière question à Anne pourquoi ouate de cellulose

Ajouter un commentaire à cet article