Vous êtes ici : Vous êtes sur le site des animaux sauvages de France. » Mammalia » Artiodactyla » Cervidae » Alces » L’élan, Alces alces

L’élan, Alces alces

Un élanL’élan est également appelé orignal en Amérique du Nord. C’est le plus grand et le plus massif de tous les cervidés. Après les bisons, l’élan est le second plus lourd mammifère terrestre d’Amérique du Nord et d’Europe.

Classification

Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Artiodactyla (Artiodactyle
Famille : Cervidae (Cervidé)
Genre : Alces (Elan ou orignal)
Espèce : Alces alces
Nom commun : Elan

Description de l’élan

L’orignal peut atteindre 3 m de long avec une hauteur au garrot d’environ 2 m pour les mâles. On remarque que les femelles sont plus petites et moins hautes que les mâles. Elles ne possèdent également pas de bois. Les mâles peuvent peser de 500 à 800 kg et les femelles de 300 à 400 kg.

L’élan est très haut sur ses pattes. Ses épaules sont surmontées d’une sorte de bosse, son large museau est surplombé par sa lèvre supérieure et son menton porte une longue barbiche. Les bois des mâles sont très de forme très variables, souvent palmés, larges et parfois juste avec des pointes comme pour le cerf ou le chevreuil. Ils peuvent peser à seuls près de 20 kg et tombent annuellement en hiver.

L’orignal a de longs poils épais avec une longue crinière dans la nuque. Son pelage est brun sombre avec les pattes plus claires, généralement grisâtres. Les faons sont brun-roux et pas tachetés. Il possède une petite queue qui ne dépasse pas 15 cm de longueur et de longues oreilles de 25 à 30 cm.

Un orignalFemelle élan

Ses sabots laissent des empreintes mesurant en moyenne 14 à 17 cm.

Les sous-espèces de l’élan

OrignauxAlces alces comprend aujourd’hui 7 sous espèces :

Alces alces alces qui est l’élan vivant au nord et au nord-est de l’Europe ainsi qu’en Russie. De petites populations ont été introduites en Grande-Bretagne et en Écosse.
Alces alces americana qui est l’orignal vivant au nord-est des États-Unis ainsi qu’à l’est du Canada.
Alces alces andersoni qui est l’orignal de l’ouest du Canada et du nord-ouest des États-Unis.
Alces alces cameloides est l’élan que l’on retrouve de la Russie jusqu’à la Corée et la Mongolie.
Alces alces gigas est la plus grosse sous-espèce des élans. On le retrouve uniquement en Alaska.
Alces alces pfizenmayeri ressemble communément à son cousin d’Alaska car il est également de très grande taille et vit en Sibérie.
Alces alces shirasi est le petit élan des États-Unis et on le rencontre dans le Wyoming, l’Idaho, l’Utah, du Colorado à Washington, dans l’Oregon et dans le Montana.

Habitat de l’élan

On retrouve l’élan dans les régions forestières et buissonnantes composées de conifères et/ou de feuillus. Il fréquente les éclaircies, les brûlis, les terrains agricoles, les zones marécageuses et souvent il vit proche des étangs.

Mode de vie de l’élan

C’est un mammifère plutôt solitaire et sédentaire mais il peut changer de territoire (environ 20 km²) quand il est régulièrement dérangé ou lors des changements de saison. Il vit en couple durant un à deux mois, pendant la période du rut de septembre à octobre. On notera que les mâles se battent farouchement pour conquérir une femelle. Pendant l’hiver, il peut éventuellement former de petits groupes avec d’autres congénères. Sa morphologie lui permet de courir relativement vite mais surtout de nager extrêmement bien.

OrignalUn élan

C’est un animal herbivore et son régime alimentaire et surtout constitué de plantes aquatiques, de diverses plantes terrestres, d’écorces, de céréales, de fruits et parfois de racines.

La femelle ne fait qu’une portée comprenant de 1 à 3 petits. Après une période de gestation de 240 à 245 jours, la femelle va donner naissance à des petits pesant 11 à 15 kg.

L’espérance de vie d’un élan en milieu naturel varie en fonction des régions mais elle est estimée à 20 ans alors qu’en captivité des individus de plus de 25 ans ont été signalé.

Les prédateurs de l’orignal

L’homme est le principal prédateur de l’élan. En effet, la pratique de la chasse sportive en à fait une cible de choix. Hormis l’homme, dans le milieu naturel ses prédateurs sont les loups, les ours, les tigres de Sibérie, éventuellement de gros pumas et des gloutons pour les petits orignaux.

Ajouter un commentaire à cet article

Comment insérer une photo dans le commentaire : Ici