Photo puma

Profil du puma

Le puma est un félin d’Amérique que l’on nomme également lion de montagne, plus communément cougar en Amérique du Nord ou encore panthère. Très discret, il est rare de pouvoir l’observer dans son milieu naturel.

Classification

Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Carnivora (Carnivore)
Famille : Felidae (Félidé)
Genre : Puma
Espèce : Puma concolor
Nom commun : Puma

Description du puma

Le puma ressemble vulgairement à un gros chat sauvage. Il a un corps élancé atteignant 1,5 à 1,8 m de longueur, avec une longue queue de 60 à 80 cm. Les mâles sont plus grands et plus lourds que les femelles. Ils pèsent jusqu’à 120 kg, mais la moyenne oscille entre 90 et 100 kg pour les adultes. Les femelles ne dépassent pas 60 kg. La taille moyenne du puma est de 60 à 70 cm de hauteur et ses pattes mesurent 22 à 30 cm. On note que son postérieur est plus haut que sa tête, ce qui lui permet de faire de grands bonds pouvant atteindre 4 m de haut pour 6 m de long.


Le pelage d’un puma est uniforme et le plus souvent argenté ou fauve. Dans certaines régions, sa couleur de robe adopte également un ton roux jaune. On remarque que le dessous de son corps est plus clair. En général son pelage est épais et court et ne comporte pas de crinière.

Le cougar possède une petite tête avec des oreilles assez larges et mesurant 7,5 à 10 cm de hauteur. Il possède un court museau beige à blanc autour de la mâchoire,  muni de vibrisses blanches. Sa truffe est rose.

Il a 4 doigts munis de griffes rétractiles et il laisse des empreintes de 11 à 12 cm de long.

Puma montagne

Photo d’un puma en montagne

Les sous espèces du puma

L’espèce Puma concolor a 6 sous-espèces aujourd’hui reconnues.

Puma concolor cabreare décrite par Marcelli en 1922 et qui se retrouve uniquement en Argentine.

Puma concolor costaricensis décrite par Merriam en 1901et qui ne vit qu’au Costa Rica.

Puma concolor capricornensis décrite par Pelzeln en 1883 comprend d’anciennes sous espèces vivant toutes à l’est de l’Amérique du Sud.

Puma concolor couguar qui comprend toutes les anciennes sous espèces vivant en Amérique du Nord.

Puma concolor concolor décrite par Gay en 1847 et qui vit au nord de l’Amérique du Sud.

Puma concolor Puma décrite par Trouessart en 1904 et qui vit au sur de l’Amérique du Sud surtout au Chili.

Habitat et mode de vie du lion des montagnes

Puma panthère

Jeune puma en milieu naturel

On retrouve le Puma uniquement sur les continents Américains. Il fréquente tout type de biotope en fonction des régions où il se trouve. Par exemple il habite les forêts de conifères et les forêts mixtes  mais aussi les régions montagneuses, les vallées boisées et les zones marécageuses au Canada. Aux Etats-Unis et en Amérique Centrale, il fréquente également les zones plus ouvertes comme les prairies ou encore les canyons vertigineux et les milieux rocheux.

Mode de vie du cougar

Dans la journée, on trouve le plus souvent le puma en train de dormir dans un arbre ou dans les buissons. Au crépuscule, il part à la recherche de ses proies et il poursuivra sa chasse pendant la nuit et à l’aube. C’est un mammifère solitaire qui occupe un territoire de 40 à 90km² de superficie qu’il marque avec son urine et ses défections mais aussi en grattant le sol et les troncs des arbres.

Carnivore, le puma est plutôt opportuniste et son alimentation est adaptée aux proies vivant sur son territoire.  Il chasse généralement à l’affut mais peut également traquer ses proies et s’avancer très silencieusement puis bondir dessus après une course rapide. Ensuite il commence par dépecer le cou et par lécher son sang. Il s’alimente ainsi de différents mammifères comme les cerfs de Virginie, les wapitis, les petits orignaux, les rongeurs, les cochons sauvages, les tatous, les lynx, les oiseaux, les ovins comme les mouflons, les lièvres et lapins, les porcs-épics et les capybaras.

Le mâle ne rejoint la femelle que pour l’accouplement et celle-ci élèvera seule sa progéniture. Les accouplements sont brefs mais réguliers, et après une période de gestation d’environ 3 mois, dans une cachette aménagée, la femelle donnera naissance à une portée de 2 à 3 petits qui naîtront aveugles et totalement dépendants de leur mère. On note qu’à leur naissance, les bébés puma ont des taches noires qui disparaîtront vers 6 mois. Le sevrage dure 3 mois aux termes desquels leur mère va les emmener sur le lieu de la proie qu’elle aura tuée. A partir de 6 mois, ils commenceront à chasser sur le territoire avec leur mère et ils la quitteront à 2 ans.

Prédation et protection du Puma

Hormis l’homme, le puma n’a pas de prédateur naturel.

Le puma est en Annexe 1 de la CITES et son commerce est donc interdit. L’IUCN considère que l’espèce n’est pas en danger d’extinction et la classe donc comme préoccupation mineure.

Puma boire

Puma en train de s’abreuver

Cougar

Photo du cougar dans le sous bois

Publicités